2018

ISRAEL/PALESTINE : Saeleh Shami Troupe

"The Peace Ensemble of Saleh Shami" est un groupe Israélo-Palestinien de danse orientale formé en 2016. Il regroupe des danseurs israéliens de l'"Oriental Eastern Israeli Folklore Ensemble" et des danseurs palestiniens de la" Peace Troupe of Dabka." Ils viennent de la région de Galilée.

 

Dans un geste de respect envers ceux qui agissent pour la mixité culturelle en Orient et ce malgré les complications politiques et sociales entre les peuples arabes et juif, la "Saleh shami Troupe" s'attache à œuvrer pour la paix entre ces peuples par l'art, la danse , la musique et la mise en avant d'un héritage culturel commun.

En plus de ses chorégraphies de "Baladi" (danse du ventre) à couper le souffle, la" Saleh Shami Troup"e aura à cœur d'effectuer la "DabKa" (qui littéralement signifie "coup de pied" en arabe), une danse de groupe rythmique dans laquelle les danseurs font des mouvements de jambes et frappent le sol tout en se tenant la main et/ou en maniant un bâton manipulé en circonvolutions. A la vivacité et au contraste de ces danses s'ajoutent les rythmes entraînants de la musique de Saleh Heby.

 

"The  Peace Ensemble of Saleh Shami" saura donner ses lettres de noblesse à la danse foklorique engagée, à la danse comme outil créatif permettant et assurant l'alliance entre les peuples.

PARAGUAY : Tierra Mia

Ce groupe est composé de jeunes musiciens, danseurs et chanteurs qui valorisent et diffusent le folklore paraguayen.

Fondé en août 2015, il est depuis dirigé par Lys Evangelina Gill Penayo qui a plus de 25 ans d'expérience musicale  sur la scène nationale mais aussi internationale.

La culture paraguayenne résulte d'un métissage ethnique qui inclut des Amérindiens, des Métis(mélange d'Espagnols et d'Amérindiens), des Européens ou encore des Asiatiques.

Les polkas et les guaranis sont les grands rythmes identitaires  de cette culture.

Le groupe donne des spectacles de danse (parmi lesquelles la "Galopera" et la "Chiperate") et chantent sous les cordes de leur guitariste. C'est par la dimension populaire de ses danses et de ses chants que "Tierra Mia" met en lumière l'héritage artistique culturel et historique de son pays.

Enfin "Tierra Mia" se distinguera par ses ornements et vêtements traditionnels hauts en couleurs.


2017

Zampognaro Lagaro

L'Association culturelle “Zampognaro Lagaro” a été créé par Attilio Gasperotti comme une évolution naturelle de ses expériences  personnelles en  musique et en danse folklorique. Les personnes impliquées sont des musiciens expérimentés, des danseurs et des professeurs de danse folklorique ainsi que des  jeunes ayant suivi une formation à la fois en tant que musiciens et danseurs. Cette Association a un  projet unique visant à développer  une culture de la danse folklorique de la région de Trento.

 

Le projet a pris forme à partir de 2007 lors d'un voyage sur le lac Balaton en Hongrie.

 

Petit à petit notre répertoire sest étoffé et nous avons participé à de nombreux Festivals en Hongrie et en Bosnie au Festival International de Banja Luka puis en 2013, nous avons participé au défilé pour le Columbus Day dans le New Jersey, aux États-Unis. En 2014, au Portugal. en 2015 en Indonésie au Festival International de Tenggarong sur l'île de Bornéo ; en Sardaigne, au  festival International à Dolianova  Et au festival Folk International en Russie dans le Caucase.

 

 En Novembre 2015 notre Président Attilio Gasperotti à été reçu à Rome dans le Grand Hall de l'Université de la Cité du Vatican le Prix "Sciacca Giuseppe" pour ses recherches et les études de la musique folklorique antique et en mai 2016, il a reçu un prix du Rotary Club International pour ses études. Enfin en juillet 2016, nous sommes allés à un festival International au Brésil dans la région de Rio Grande Do Sul où nous avons rencontré les descendants des émigrants de 1870 venant de la région de Trento.

 

Depuis le début, le groupe de danseurs a toujours évolué au son des violons, clarinettes, flûtes, guitares, basse, batterie et "zampogne" (cornemuses italiennes).

 

Le groupe "Zampognaro Lagaro" utilise un costume précis inspiré  des précieuses aquarelles de "Carl von Lutterotti" remontant au début des années 1800.

 

Ar Pintiged Foën

Ar Pintiged Foën

 

Le cercle celtique de Fouesnant «Ar Pintiged Foën» signifiant les pinsons de Fouesnant a été créé en 1966, et est affilié à la confédération War'l leur où il évolue en catégorie 2+. Il fut l’un des premiers groupes d’enfants de la région avant d’ouvrir une section adulte par la suite.

 

Aujourd’hui il compte 3 sections, une adulte, une adolescente et une enfant.

 

Le groupe  a fêté en 2016 ses 50 ans et a pour devise : on danse pour le plaisir, pour le public et on assume ! Le cercle attache une grande importance à la transmission de son  patrimoine, auprès des plus jeunes mais aussi des estivants en organisant dans sa commune tout au long de l’été des initiations aux danses bretonnes ainsi qu'une exposition de costumes et coiffes Fouesnantais. 

 

Les costumes portés par le groupe sont authentiques ou de parfaites reproductions du Bro Foën des années 1850 à 1940.

 

Avisatz Pe

Daniel
Daniel

Le Groupe s'est formé voilà plusieurs années grâce à l'idée et la motivation de Daniel Casteyde qui souhaitait créer un groupe dont la vocation serait la défense de la langue bigourdane. Donc il a fédéré autour de lui quelques chanteurs de tous bords qui ont suivi l'aventure. Nous sommes actuellement 9 chanteurs plus notre chef de Choeur Joseph Jankovic.  Nous chantons bien sûr tout ou presque le répertoire bigourdan, quelques chansons en basque et espagnol. Nous avons la chance d'avoir dans le groupe un créateur car quelques uns de nos chants sont faits par Daniel Casteyde, et harmonisés par Joseph.  Nous sortons tout au long de l'année pour des concerts dans la région. Notre dernier déplacement fut fin octobre ausx sables d'Olonne ou nous étions invités pour le Vendée Globe. C'était sûrement la première fois que des chants bigourdans ont retenti sur les pontons du Vendée Globe, pour le plus grand plaisir des Vendéens.

 

Le Duo Claire Benoît et Jean-Michel Thinot

Le duo Claire Benoit, chanteuse, et Jean-Michel Thinot, pianiste présentent le spectacle "De la chanson au jazz" .Passionnés de jazz, ils invitent les spectateurs à découvrir cette musique à travers la chanson française, ou le rencontrer avec un autre regard. Pour retrouver ce style musical, ils ont choisi d'interpréter ces superbes chansons devenues de grands standards, rythmées de swing et colorées d'harmonies jazz.

 

Claire Benoit en dévoile l'émotion d'une voix chaude et magnifique à travers un bel hommage à Vian, Y. Montant, Ch. Trenet, E. Piaf, Gainsbourg. Et pour le plus grand plaisir de tous, Claire, également musicienne, comédienne et écrivain, raconte l'histoire de la création de la chanson.

 

Jean-Michel Thinot au piano teinte le concert de belles mélodies, d'improvisations surprenantes et de swing. Dès premières notes jusqu'aux dernières, Claire Benoit et Jean-Michel Thinot sont en osmose avec le public.


2016

Taller de Danses de Banyeres de Mariola

« Taller de danses » est du  parler Valencian et  se traduit par «  Atelier de danses »   . D epuis 2005 ce groupe de personnes se retrouve  une fois par semaine pour danser. Au début ils n’étaient que 5 et aujourd’hui leur nombre dépasse  40. Ils ont commencé par se produire à Banyeres  pendant  La nuit des Rois pour l’Epiphanie, puis pour le Neuf Octobre (Jour du Pays Valencien) et enfin pour les fêtes de la Sainte Madeleine. En prenant confiance ils ont participé à différents rassemblements comme les  « Rencontres de Danses des villages de  la  Sierra Mariola », pour le 3ème Age, à organiser des échanges et bien d’autres.

 

Une étape importante a été la création  du spectacle  « Sorcières » en 2014 /2015 écrit et dirigé par Josep Sempere où se mêlent danses , théâtre et traditions populaires. Le répertoire du « Taller » inclut  toutes les danses de Banyeres de Mariola ainsi que celles des différents villages de  la Région Valenciane comme  le « Copeo » le « Fandango » et la  « Jota ».

 

Le « Taller de Danses » s’attache dans le plaisir et la bonne humeur  à ne pas laisser perdre l’apprentissage des Castagnettes,  des Danses et  des Traditions du Pays Valencian.

All aboard

All aboard est un groupe d'amis, passionnés de musique américaine. Le style de musique joué s’appelle le « bluegrass ». C'est une frange rurale de la musique country Nord folk américaine qui a pris ses racines à la fois dans les styles musicaux venus d'Europe , notamment la musique irlandaise et les styles déja existants du continent Nord américain comme le négro-spirituel,le gospel et le blues.Tous les instruments traditionnels sont là : guitare, banjo, violon,  et contrebasse.

Le répertoire reprend les classiques du bluegrass, alternant instrumentaux et chansons, ballades tranquilles et morceaux rapides, mélodies sages et  solos virtuoses.

Escola dau Mont Gargan

Fondée en 1936, elle existe sous sa forme actuelle depuis 1963 et est Membre de la Confédération Nationale des Groupes Folkloriques Français depuis 1974 et Ecole Félibréenne en 1966.

L’association est organisatrice du Festival du Mont-gargan qui se déroule tous les 15 août, depuis 1966, au sommet du Mont-gargan, haut lieu historique et touristique du Limousin, et qui accueille tous les folklores de France et du monde ! Les danses limousines constituant son répertoire, peuvent se classer en plusieurs groupes dont les rythmes et les chorégraphies ont été recueillis directement par les soins des membres du groupe, font partie du fonds culturel de toute la province :

- les danses imitatives : inspirées de la nature, elles reproduisent tantôt les attitudes d’animaux, tantôt des gestes quotidiens,

- Les danses aristocratiques : venues des Salons & de la Cour, mais toujours « adaptées » par les paysans de chez nous,

- les bourrées : ces danses sont rapides, rythmées et gracieuses. Presque chaque localité possède sa bourrée ou les figures s’agrémentent parfois de rubans ou de bouteilles.

Enfin, les rythmes de marches, polkas, valses, scottishs et mazurkas viennent compléter ce répertoire.

 Les ménétriers jouent des instruments traditionnels de notre province : la chabrette limousine, la vieille à roue, l’accordéon diatonique et accordéon chromatique mais aussi du violon.

 Selon le spectacle présenté, le costume porté par les membres du groupe, peut présenter deux formes :

 Que ce soit en ville, vers 1850 ou lors de festivités rurales, les femmes portent l’ample jupe de soierie brodé ornée de rubans de velours noirs, le tablier noir et un léger fichu en dentelle,

 Mais toute l’élégance du costume féminin se trouve dans la gracieuse coiffe appelée « Barbichet », toute de mousseline brodée et de dentelle faite à la main.

 Selon qu’ils se rendaient en ville ou simplement à la foire locale, les hommes portaient soit la tenue bourgeoise, composée d’une redingote, à basques longues (la Réquinpinte), un gilet croisé, un pantalon « à pont », les souliers noirs et un feutre à larges bords, soit la blouse noire ou bleue, portée comme « cache poussière » sur le petit gilet.

 Le costume de travail est beaucoup plus sobre, en effet, les hommes portent chemise de chanvre à col ouvert, pantalon de drap, ceinture de flanelle et sabots de bois et pour les femmes, une ample jupe froncée portée par-dessus deux jupons. Elles ont la chemise de chanvre ouverte en carré.La coiffure est « le mouchoir de tête ». Aux pieds, elles portent les sabots de bois à brides.

 Ardent défenseur de ses cultures Limousine et d’Oc, l’Escola dau Mont-gargan a créé une section théâtre, qui, depuis sa création, à produit plusieurs spectacles en langue occitane, en mélangeant danses, chants, nhorles (histoires drôles en occitan) et bien sûr théâtre.

 «  Quand l’Escola dau Mont-Gargan suert, li a totjorn ‘na golada de solelh* !» 

 (Quand l’Ecole du Mont-gargan sort, c’est toujours une gorgée de soleil !)

  a-t-on l’habitude de dire en Limousin…. à consommer sans modération !

Eths Autes

Ce sont quelques amis rassemblés par l'amour de notre culture (notre musique, nos danses, nos contes et légendes).Ce sont trois accordéons diatoniques, deux cornemuses, trois flûtes à trois trous avec leur toum toum, deux claris, et à l'occasion une vielle à roue et une guitare. Parfois c'est une seule voix qui remonte le temps d'il y a trés longtemps.

 

Depuis 1982, Eths Autes assurent ou organisent des bals gascons. Leur répertoire s'est élargi au fil des années et à la demande des danseurs. Ainsi nous jouons, outre les danses bigourdanes (qui nous sont paradoxalement plus demandées hors des frontières de la Bigorre), des danses pratiquées dans toute l'Occitanie : rondeaux des Landes et du Gers, bourrées d'Ariège ou du Massif Central, danses basques et béarnaises... Nous prenons également au répertoire de l'Occitanie des mélodies sur lesquelles s'exécutent des danses communes à toute la France : polkas, valses, mazurkas, scottishes... Comme les autres groupes Bigourdans  nous avons aussi appris à jouer (toujours à la demande des danseurs) des danses plus "exotiques " que les gens ont appris dans des ateliers de danses traditionnelles : cercles circassiens, etc...


2015

LesJoyeux Vendéens

« Les Joyeux Vendéens » voient le jour en 1963 dans une petite commune rurale vendéenne de 3000 habitants, Le Boupère, située au pied d’une colline qui culmine  à 288 m au dessus du niveau de la mer.   Actuellement le groupe compte 80 adhérents répartis dans une équipe « danse » pleine de jeunesse  et aussi dans une importante équipe de « musique et chant », sans oublier les bénévoles chargés des tâches administratives ou techniques. Dans leur programme, les danses et les musiques, apprises auprès des générations qui les ont pratiquées, reflètent tout le dynamisme des paysans du bocage vendéen. Par leurs variétés, elles illustrent les divertissements lors des veillées ou fêtes villageoises. Certaines sont exclusivement paysannes telle la guimbarde, d’autres très locales comme la danse de la brioche.  Tout en respectant les airs et pas traditionnels, quelques pièces sont des créations contemporaines :   « danse des bails », « danse des aiguillons ». Le travail depuis quelques années avec un chorégraphe, un professeur de chant mais aussi l’implication de l’orchestre dans les arrangements musicaux apportent au groupe une nouvelle ampleur dans un esprit de fraicheur et de rigueur. Les costumes pour les danseurs sont ceux portés par les paysans au 19ème siècle ou par « les gens de maison » au 18ème. Les musiciens portent un costume bourgeois du 18ème et les chanteurs un costume de ville début 20ème.  

 

Ensemble Zora

Le groupe de danse folklorique « Zora » a été créé en 1988 à Mohács pour continuer le travail entrepris par d’anciens groupes folkloriques. Dans son répertoire Le groupe de danse ravive principalement des danses Hongroises, des danses Croates et Serbes  de l’intérieur des terres mais aussi des danses des régions transfrontalières à ces 3 pays.

Les membres sont des étudiants et des employés .Ils sont répartis
en trois groupes (débutants , semi- avancés et avancés) et formés
2 fois par semaine . Zora est réputé en Hongriemais aussi à l’étranger
Au cours de son existence, l'ensemble a été reconnu à plusieurs reprises
pour son expérience professionnelle : en 1998, le chef de Zora ,
Darazsacz István a obtenu une Récompense de l'Etat pour son activité
exceptionnelle.
L'orchestre Poklade accompagne régulièrement le groupe dans ses prestations.

2014

Les chanteurs Montagnards

Cette Association créée en 1946, reprend, une tradition qui remonte à 1864, date de création du 1er orphéon de Lourdes. Elle rassemble une trentaine de membres. C'est un chœur d’hommes à quatre voix, qui interprète des chants traditionnels pyrénéens,  mais aussi des œuvres classiques et de répertoire varié. Le chœur est très inséré dans la vie locale, et représente la ville de Lourdes dans diverses circonstances. Il anime chaque année plusieurs messes de mariage, ainsi que des messes lors de fêtes patronales ou autres évènements.Il se produit régulièrement dans les stations pyrénéennes pendant la période estivale, anime des soirées lors de congrès, banquets, fêtes pastorales, et représente la Bigorre lors de festivals ou rassemblements autour des musiques populaires, traditionnelles ou folkloriques, en Europe et au-delà.

 

Trepetlika

L’ensemble est créé en 1996 , ayant pour but de promouvoir le folklore bulgare auprès des jeunes bulgares.l’ensemble présente des chants et des danses folkloriques .L’ensemble a réalisé plusieurs enregistrements à la Radio Nationale Bulgare et à la Télévision Nationale Bulgare et a produit deux CD sur les chansons des régions de Thraces et de Strandja.Le responsable artistique de l’ensemble est Mme Pépa  Zaprianova  Et Le chef de l’orchestre est Mr Guéorguiev Stoyko, lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux.L’ensemble a participé à de nombreux Festivals tels que Nadikata en Hongrie ; Krasna lipa en République Tchèque ; Sancerre en France ; Balatonlele en Hongrie, Petina en Italie ; Zvolen en Slovaquie ; Castiglione del Lago  en Italie.

 


2013

Les Bethmalais

La vallée de Bethmale ne serait pas plus renommée qu'une autre sans l'existence d'une culture traditionnelle propre très particulière. Le don inné de ses habitants pour l'art décoratif a permis, entre autre la création d'un costume hors du commun dans ses formes, ses couleurs et le style de ses broderies.

Dés 1906 et pendant une vingtaine d’année les habitants de la vallée ont montré leur costume dans des fêtes régionales. En 1931, la première association de mainteneurs de la culture traditionnelle bethmalaise a été créé à Saint-Girons. En continuité de cette première association, le groupe « Les Bethmalais » assure cette mission depuis 1961.

Par ses diverses activités il sauvegarde le patrimoine matériel et immatériel de Bethmale et du Couserans, transmet ces connaissances aux jeunes et en apporte le témoignage en France et dans le monde tous les ans en participant à de nombreuses manifestations.Le groupe Bethmalais est également chaque année un ambassadeur de la France, de la région et du département lors de ses participations en France et à l'étranger à des manifestations culturelles internationales de grande envergure (Algérie, Allemagne, Belgique, Espagne, Egypte, Grande Bretagne,Grèce, Hongrie, Israël, Italie, Pologne, Portugal, Roumanie, Suisse, Tunisie, Turquie, Croatie, et France)

 

Escola Coral

La  «  Escola Coral » de la Fundacion Ribera est un chœur d’enfants né en  2001 grâce à  Xavier Silvestre, son directeur actuel.
Outre ses nombreuses participations au sein de  l'école: fête de Noël, Jour de la Paix,fête de fin de d’année…la chorale est activement impliquée dans diverses célébrations liturgiques: Avent, Noël, Pâques...ainsi que lors d'autres activités incluant des concerts, des échanges  et des participations à des concours ou événements musicaux.
Nous tenons à souligner la participation au «Festival pour les enfants et les jeunes " qui s'est tenu à Pärnu, en Estonie, à l'été 2010.

 

C’est à partir de 2011, le nombre de choriste grandissant, que furent nommés à la direction de choeur Carlos Moïses et Francis Blanes .

 

 Cette année 2012/13 a été particulièrement intense pour les différentes sections: Collaboration avec la" Societat Musical de Banyeres de Mariola", concert pour l’UNICEF, concert de noël avec la « Coral Mariola »,organisation de la 1ère édition de « Juguem Cantant »où 150 enfants âgés de 4 et 7 ans, ont offert un concert  très divertissant .De plus,cette année a été lancé un groupe de Psalmistes avec 11 choristes qui participent activement aux célébrations liturgiques
Actuellement, la "Escola Coral" se compose d'un total de 54 choristes, répartis en trois sections.

 


2012

Li Cardelina

Le groupe d’arts et traditions populaires du Haut Comtat « LI CARDELINA » a été fondé en 1959 par Mme Florence FORNS. Cardelina, nom provençal choisi par Florence FORNS, est un petit oiseau  de  Provence ; c’est le chardonneret au plumage coloré.

Le groupe LI CARDELINA s’attache à maintenir, préserver et  transmettre tout ce qui concerne la Provence et  ses traditions : costumes, danses, musique, chant, langue, traditions culinaires, patrimoine local, lancer de drapeau.

La beauté et le charme de nos costumes des années 1850  met en valeur nos danses de traditions populaires et rituelles comme le rondo, la mazurka, les cordelles, la moisson ou la farandole  mais aussi militaires enrichies par le savoir des maîtres de danse : pas grec, matelote...

Li CARDELINA participent,  tout au long de l’année, à  de nombreuses fêtes traditionnelles, manifestations estivales, dans la région mais aussi en France et à l’étranger où les danseurs et musiciens  sont fiers  de faire connaitre et apprécier les traditions de son pays.

 

Kud Sloga Sikirevci

En  1975 a été créé le Groupe d’Arts et Traditions Populaires appelé « Kud Sloga» Sikirevci.
Le Groupe a participé aux plus grands Festivals Internationaux de Culture de Croatie, mais aussi en Bosnie-Herzégovine, Autriche, Suède, Pologne, Lettonie et République tchèque.
Depuis plusieurs années, Kud  « Sloga » organise à Sikirevci une revue intitulée "Sikirevačka poredovnica"  ( Festival des joueurs de Folklore ) qui a lieu chaque année mi-janvier.
Tous les ans au mois d'août un Festival nommé « Rassemblement des Peuples et des Cultures » est organisé en collaboration avec l’IGF et "Družina" (gardiens du patrimoine croate). Ce Festival permet d’ accueillir beaucoup de groupes de Croatie ainsi que des groupes d’Arts et Traditions Populaires étrangers venant d’ Italie, Espagne, France, Pologne, Portugal, Bulgarie, Roumanie et autres pays d'Europe.

 

Groupe Fédéral Pyrénéen

La fédération "Pyrénées" rassemble 15 groupes folkloriques de danseurs et de chanteurs ; elle s'étend sur de nombreux terroirs de la montagne et de ses contreforts : Bigorre, Couserans, Luchonnais, Comminges, Lomagne, Astarac et même jusqu'au Languedoc avec le Pays Toulousain.

 

Le Groupe Fédéral est né d'une triple volonté : le plaisir de la rencontre et de l'échange, l'harmonisation des bases communes, la reconnaissance des terroirs et de leur identité.

 

Pendant ces années de travail, au cours de rencontres mensuelles, les membres de ce groupe ont puisé dans les différents répertoires ; ils ont élaboré des chorégraphies et des enchainements afin d'offrir au public un spectacle évoquant la diversité des terroirs de la fédération "Pyrénées".

 


Toujours avec "Eths autes", "Eras Pastorèlas Chòias" et  "Les Pastourelles de Campan"  mais aussi en:

2011

TrebedE Grupo Tradicional (Burgos Espagne)

Lous Esquirous de Biscarosse (Landes - france)

Eths Amics (Bigorre-FRance)

2010

Rancho Folklorico DE Quinta Soalhaes (Marco de Canaveses - Portugal)

La respelido ProvenÇalo (Saint Pémy de Provence - France)

2009

Warsawa (Varsovie - Pologne)

La bourrée de l'Aubrac ( Aveyron - France)

2007

Somesana  (Nasaud - Roumanie)

Semiac en Bigorra (Bigorre - France)

Fédération Pyrénéenne (Pyrénées - France)

2006

Media Luna  (Arte Andaluz - France)

L'Adouréenne (Bigorre - France)

2005

Esperantza ( Pays Basque - France)

Lou Cabro de Saint Offenge ( Savoie - France)

2004

Terrazzini di Trabia (  Trabia - Italie)

Les Mainatges de Montréal ( Aude - France)

2003

Abertal (Galice - Espagne)

Les FArandoleurs Cheminots Nimois (Nimes - France)

2002

Bataillon de Chasseurs de Montagne Napoléoniens

Lei Basso Luzerno (Provence - France)

2001

Quaranta Maula (Banyeres - Espagne)

Lous de Bazats (Landes - France)

2000

Quaranta Maula (Banyeres - Espagne)

La Pastourelle du Val d'Arly Savoie - France)

Les chanteurs Montagnards  (Lourdes - France)

1999

Carnaval Latino

Lou Rampeu  ( Saint Tropez - France)

1998

Les Troubadours du Comminges (France)

Les Chanteurs du Comminges (France)

1997

Le Corrou de Berra (Provence - France)

Les Biroussans (Ariège - France)

1996

Awatinas (Bolivie)

Le poutou de Toulouse (Toulouse -France)

Les chanteurs Pyrénéens (Bigorre - France)